Jardins architecture
Publié le 11 Novembre 2016 à 10h29 - 475 aff.

Le bouturage n'est pas aussi simple que l'on pense

Le bouturage peut être simple, si l'on prend quelques précautions et si l'on respecte quelques règles simples. Ce procédé est par contre économique. On peut réaliser un grand nombre de boutures sur une même plante. Sur l'ensemble des prélèvements, il y a souvent des tentatives qui aboutissent.

Comment bouturer

On prélève un fragment de plante mère, jamais de fleurs, mais plutôt une tige, une feuille ou encore des racines. On enterre ce fragment dans du terreau de bouturage acheté dans le commerce. Et en maintenant ce terreau humide, au bout de quelques semaines on constate que des racines se sont créées. La plante fille s'est développée.

L'outillage nécessaire

Il est minime, le jardinier amateur peut s'essayer à la technique sans trop investir. Il faut être muni d'un sécateur que l'on désinfecte au préalable avec de l'alcool ménager ou à brûler. L'eau de javel diluée à 10 % convient aussi parfaitement. Il faut aussi nettoyer les pots qui recevront les boutures. Les pots en terre cuite conviennent très bien, en effet ils emmagasinent la chaleur et la restituent quand la température baisse. Sans acheter une grande serre, on trouve dans les jardineries des serres miniatures qui coûtent quelques euros.

Pour optimiser la réussite du bouturage

Après avoir prélevé les rameaux sur la plante mère, il faut très vite les placer en terre, si l'on tarde trop les fragments se dessèchent. On peut utiliser de l'hormone de bouturage pour aider à la prise. Cela consiste à tremper la coupure dans la poudre, on fait tomber l'excédent. Cette hormone favorise l'enracinement, on le trouve dans toute bonne jardinerie. Du miel ou de la cannelle peuvent aussi bien faire l'affaire. En effet, chacun d'eux ont des propriétés bactéricides et fongicides.

Les boutures doivent être placées à l'abri du vent, mais aussi du rayonnement solaire. Mais cependant, l'endroit doit être chaud et humide, c'est pour cela que la serre convient parfaitement.

Le bouturage à l'eau

Certains végétaux se bouturent très facilement, inutile de les mettre en terre. C'est le cas des fuchsias et des solanums. On met le rameau dans un peu d'eau, on change cette eau toutes les semaines. Au bout de quelques jours des racines apparaissent, il ne reste plus qu'à mettre en terre.

Un désir d'expression, intervenez !

Les publications similaires de "Blog"

  1. 28 Nov. 2017Où et comment bien placer son bassin chez soit ?19 aff.
  2. 25 Juin 2017Une tonnelle en bois pour embellir votre jardin216 aff.
  3. 24 Déc. 2016Mettez de la lumière dans votre jardin avec un électricien de Savigny le Temple478 aff.